1. Imp3D
  2. Stratasys développe ses activités de fabrication numérique d…

Stratasys développe ses activités de fabrication numérique directe

L’année dernière, ces professionnels de la 3D ont annoncé une augmentation de leurs activités de production de pièces préfabriquées. À la fin de cette année, la société communique davantage sur les réussites de ses clients de DDM (direct digital manufacturing, fabrication numérique directe).

À la fin de l’année 2014, David Reis, le PDG de Stratasys, avait décrit la stratégie de Stratasys, qui consistait à développer ses services de fabrication numérique directe (DDM). Au cours de l’année 2015, la société a lancé des produits et communiqué sur des clients et partenaires soutenant cette stratégie de développement des activités de fabrication numérique.

 

Au cours de la première moitié de 2015, la société a lancé la version mise à jour d’Objet 1000 Plus : la plus grande imprimante de la société prend en charge davantage de matériaux et met en œuvre un processus de construction amélioré et plus rapide. Des temps de construction améliorés résultent de l’analyse et de l’optimisation du processus de construction pour supprimer les mouvements superflus. Les vitesses d’impression sont de 40 % plus élevées que sur l’Objet 1000.  La productivité n’est pas seulement à mettre sur le compte de l’impression plus rapide. L’Objet 1000 Plus, avec sa grande enveloppe d’impression et ses capacités d’impression en plusieurs matériaux, offre aux clients une plus grande flexibilité pour organiser leurs constructions. Par exemple, elle permet aux clients d’imprimer les prototypes et pièces définitives au sein du même appareil. L’Objet 1000 Plus peut désormais travailler plus de 100 matériaux et jusqu’à 14 matériaux peuvent être utilisés dans un seul et même cycle de construction. Les nouveaux matériaux ajoutés à la sélection disponible comprennent les matériaux Endur Digital de Stratasys. Les matériaux Endur combinent 2 résines dans un seul et même matériau pour produire des pièces avec des matériaux présentant des propriétés différentes. 

Stratasys a augmenté ses capacités de fabrication avec les cartouches de matériaux de la gamme Xtend 500 Fortus Plus, qui sont cinq fois plus grandes. Ceci se manifeste par des périodes de production beaucoup plus longues, sans avoir à s’occuper du système. Les systèmes Fortus 380, 450 et 900 MC peuvent tous utiliser les cartouches plus larges pour les cycles de production. L’augmentation de la capacité permet de ne pas avoir à s’occuper des systèmes pendant presque une semaine. 

La stratégie consistant à se concentrer sur les environnements de production industrielle est en train de payer. La société avait parlé des différents usages de l’impression 3D sur les chaînes de production. Des sociétés telles qu’Opel en Europe utilisent des imprimantes Fortus 3D pour faire des économies et ajouter de la flexibilité sur leurs chaînes de production. Le géant de l’automobile utilise les imprimantes Fortus pour produire des outils de montage et économise ainsi 90 % sur les coûts d’outillage. L’utilisation de procédés de fabrication additive pour les outils de montage réduit les délais ainsi que les frais de production des outils. Un troisième avantage réside dans la capacité de produire rapidement des outillages customisés. 

En utilisant l’impression 3D pour fabriquer des outils, Opel fait participer des ouvriers de la chaîne de montage au processus de conception des outils. L’expérience des opérateurs de la chaîne lors de la phase de conception des outils permet d’améliorer l’efficacité de la conception des outils. Puisque la production les outils sont produits à l’aide des imprimantes Fortus 3D, le processus de conception par itération est également plus rapide. 

Stratasys se concentre sur les clients travaillant dans le domaine de la fabrication ainsi que sur les clients travaillant dans le domaine du prototypage rapide. Ces deux groupes de clients ont des besoins très différents. C’est la raison pour laquelle la société est organisée selon une structure « go-to-market » spécifique au secteur. Une chose est sûre : en s’engageant à répondre aux besoins des clients travaillant dans le domaine de la fabrication numérique directe, la société a développé de nouveaux produits adaptés à ce segment et est, semble-t-il, en train d’en récolter les fruits.

 

Cet article a d’abord été publié sur Engineering.com