1. Imp3D
  2. Les activités d’impression 3D en évolution chez Stratasys

Les activités d’impression 3D en évolution chez Stratasys

À mesure qu’évoluent les technologies d’impression 3D, Stratasys, le leader du marché, adopte de nouvelles stratégies. Les services commerciaux de la société se concentrent sur les marchés des secteurs verticaux et les technologies de la société sont orientées vers les processus de passage de la conception à la fabrication.

 

Dans cette vidéo tournée au 3D Print Show 2015 à Paris, Eric Bredin décrit la vision commerciale de Stratasys. La société a restructuré ses efforts commerciaux en vue d’orienter et d’aligner Stratasys avec des marchés verticaux spécialisés. Ceci est peut-être révélateur du fait que l’impression 3D est une technologie horizontale : les clients et la manière d’approcher leurs exigences commerciales pour les technologies d’impression 3D diffèrent largement en fonction des marchés verticaux ciblés. Plus simplement, la demande des clients dans l’industrie automobile est très différente de celle des clients travaillant dans le domaine de l’éducation. Les besoins et problèmes des clients dans le secteur de la santé sont très différents de ceux des clients travaillant dans la conception de produits de consommation.

Les partenariats font toute la différence dans l’écosystème Stratasys

M. Bredin évoque l’écosystème Stratasys et l’importance de faire en sorte que l’objet imprimé reflète le mieux possible l’intention de l’ingénieur ou du designer lors de la conception. Il faut en outre faire en sorte que ceci soit aussi simple que possible. Pour y arriver, la société conclue depuis des années des accords de partenariat avec des fabricants de logiciels tels qu’Adobe.

À Adobe Max 2015, Stratasys a annoncé sa collaboration avec Adobe pour parvenir à produire des objets colorés imprimés en 3D. La coopération actuelle permet aux utilisateurs de Photoshop de soumettre leurs designs directement à partir de leur environnement Photoshop pour être imprimés par le biais du service Stratasys Direct Manufacturing. Les deux sociétés s’efforcent d’éliminer les étapes manuelles superflues et de fournir de nombreuses fonctionnalités utiles dans un environnement automatisé. Ces fonctionnalités comprennent la génération de devis pour les travaux d’impression, la validation de designs pour l’impression 3D et, naturellement, la prévisualisation du résultat attendu. 

Cette stratégie prolonge le développement de l’écosystème intervenu en 2014. À la fin de l’année dernière, Stratasys a annoncé une impression 3D « en un bouton »  à partir d’applications partenaires telles que Photoshop pour les professionnels créatifs et PTC Creo pour le développement et la conception en 3D. 

Les développements de l’écosystème sont essentiels car ils s’appliquent aux trois étapes du passage de la conception du produit à sa fabrication. M. Bredin explique qu’ils constituent la priorité de Stratasys pour s’attaquer aux différentes utilisations des technologies d’impression 3D dans chaque marché vertical. Ces étapes sont la conception conceptuelle, la vérification de la conception et la fabrication.

Au cours de la phase de conception conceptuelle, une équipe a souvent besoin d’examiner diverses variations des premières idées de conception, et en a besoin rapidement. Pour les petites équipes et structures, une imprimante Mojo ou même une imprimante Objet moins chère peuvent faire l’affaire.

Plus avant dans la phase de vérification de la conception, des exigences plus strictes s’appliquent et peuvent comprendre une plus grande précision, des matières multiples et des modèles de plusieurs couleurs ou des enveloppes d’impression plus grandes pour les prototypes. Enfin, les applications de fabrication dans le domaine de l’impression 3D sont en évolution rapide pour Stratasys. Une application est présente sur le site de fabrication lui-même, l’impression 3D permettant aux sociétés d’optimiser le processus de fabrication et d’accélérer les changements de ligne. La fabrication de pièces uniques, à faible volume et à volume moyen est un autre domaine en évolution. 

Ces deux dernières applications sont illustrées dans la voiture de course Le Mans exposée. Des applications essentielles pour l’aérodynamique ont été testées en soufflerie à l’aide de pièces imprimées en 3D. Ensuite, les pièces finales ont été fabriquées, après vérification, par des méthodes traditionnelles. D’autres pièces ont simplement été imprimées pour une utilisation directe dans la voiture de course. Celles-ci comprennent à la fois des pièces relativement simples (la pièce permettant de monter la caméra sur la voiture) et des pièces essentielles (la console centrale du tableau de bord).

Enfin, en plus de technologies qui se concentrent sur ces trois étapes essentielles de développement de produit, Stratasys possède des équipes qui se concentrent sur les marchés verticaux. Pour ce faire, la société a investi dans le recrutement d’experts dans des marchés verticaux spécifiques tels que la santé et le secteur automobile. 

 

L’impression 3D a souffert en 2015, mais les progrès continuent

Stratasys et le reste du secteur de l’impression 3D ont subi plusieurs trimestres de fragilité sur les marchés mondiaux. La société a récemment annoncé des prévisions de revenus décevants. Et bien que ceci soit ennuyeux pour les investisseurs, les perspectives pour les clients de la société sont assez positives du fait des nouvelles possibilités offertes par les progrès des technologies d’impression 3D. La société continue de faire avancer les capacités en termes de matières, de services et de produits. Chaque amélioration offre ainsi aux clients des opportunités supplémentaires de récolter les fruits de la fabrication additive.