1. IdO
  2. PTC redéfinit le concept de « jumeau numérique » avec des te…

PTC redéfinit le concept de « jumeau numérique » avec des technologies IdO, d’analyse des big data et de réalité augmentée

Pourquoi une société de PLM et de CAO investit-elle dans l’Internet des objets, l’analyse des big data et les technologies de réalité augmentée ? Si vous partagez la vision de Jim Heppelmann, la raison est simple : pour vous, un jumeau numérique n’est plus une copie numérique statique (bien que parfaite) du produit physique. Selon cette vision, un jumeau numérique est un modèle numérique vivant du produit physique. De ce point de vue, le modèle numérique n’est pas seulement numériquement parfait, mais le numérique et le réel se rejoignent, se rencontrent, interagissent et sont littéralement reliés l’un à l’autre.

PTC rassemble des technologies qui redéfinissent le concept de jumeau numérique

CADplace s’est à nouveau rendu à Stuttgart. Nous sommes en novembre, le mois de PTC LiveWorx. Avec plus de 2500 participants, l’édition 2015 est la plus grande réunion de famille de PTC en Europe. De fait, c’est peut-être le plus grand événement européen à avoir réuni l’Internet des objets, la conception de produit, la gestion du cycle de vie des produits et la fabrication. L’événement, intitulé « PTC Live! » les années précédentes, a été rebaptisé « LiveWorx ». Ce changement est très à propos. PTC met en avant sa stratégie, dont la rapidité de développement et les acquisitions dans le domaine de l’IdO sont des éléments essentiels.

 

La stratégie de PTC est beaucoup plus intéressante que la simple intégration de technologies IdO dans les segments CAO et PLM

Si vous suivez les actualités de l’Internet des Objets, les initiatives Industry 4.0 et Smart Factories et les actualités de PTC à distance, vous pourriez penser que PTC utilise simplement les capacités de l’IdO pour améliorer sa gamme de produits et de services de design et de PLM et pour créer de la valeur ajoutée pour ses clients dans le domaine de la fabrication. Effectivement, les investissements de la société dans les acquisitions et le développement interne de produits intégrant des technologies IdO servent exactement à cela. Mais pour nous, il est clair que PTC nourrit des ambitions beaucoup plus larges. Examinons ses activités de plus près.

Tout d’abord, il est vrai que PTC intègre des capacités IdO à ses segments CAO et PLM. La société a annoncé le lancement de WindChill 11.0, une mise à jour importante de WindChill. À notre connaissance, WindChill 11.0 est la toute première plate-forme de PLM intelligente et connectée au monde. En outre, PTC a réorganisé la société de manière à placer spécifiquement l’IdO au cœur de ses activités. PTC est désormais organisée en deux groupes. Le groupe Technology Platform a intégré la gamme de technologies de création, de connexion, d’analyse et d’expérience de PTC pour créer une plate-forme permettant aux développeurs de construire leurs solutions. Le deuxième groupe créé est le groupe PTC Solutions, qui utilise la plate-forme technologique du groupe TPG pour créer ses produits de la prochaine génération. Donc le nouveau TPG développe des technologies destinées aux clients externes et les met sur le marché tout en permettant à PTC de développer ses propres solutions.

Examinons à nouveau le concept de digital twin, ou jumeau numérique. Bernard Charlès, le PDG de Dassault Systèmes, a récemment évoqué l’importance du jumeau numérique. Pour M. Charlès, PDG de la société 3D Experience, le « digital twin » est la représentation complète et intégrale du produit fabriqué. À partir de cette représentation, une gamme d’expériences vaste et diverse est créée en se basant sur l’« expérience de performance » générée par les produits Simulia pour produire une « expérience visuelle » immersive à l’aide de la technologie 3DXcite. Et du point de vue de Dassault Systèmes, M. Charlès a tout à fait raison.

Mais ... attendez une minute.

PTC a une vision différente du jumeau numérique et la société possède à présent la technologie permettant de rendre le jumeau numérique de M. Charlès aussi démodé qu’un téléphone à cadran rotatif. À l’aide des technologies IdO ThingWorx de PTC, des analyses des big data de Coldlight et des technologies de réalité augmentée nouvellement acquises, il est non seulement possible de créer un jumeau numérique totalement exact selon le modèle de Bernard Charlès, mais on peut également relier le monde numérique au monde matériel, relier les jumeaux numériques et physiques et leur permettre d’interagir les uns avec les autres dans les deux directions. Ceci permet en somme à tous ceux qui ont besoin d’utiliser un produit d’accéder à la fois au modèle matériel et au jumeau numérique.

 

L’ajout de capteurs et de transmetteurs a permis de transformer un vélo tout-terrain de Santa Cruz en un vélo tout-terrain intelligent et connecté

Ces capacités se basent sur l’IdO : Mike Campbell, qui dirige actuellement l’initiative Digital Twin chez PTC, a utilisé l’exemple d’un vélo tout-terrain, mais le même concept s’applique à tous les appareils intelligents et connectés. Un vélo tout-terrain n’est pas en soi un appareil intelligent et connecté. La plupart des projets que nous utilisons aujourd’hui ne le sont pas non plus. Mais on peut faire de presque tous les produits des produits intelligents et connectés. Dans cette démonstration, PTC a rendu le jumeau numérique intelligent et connecté en ajoutant des capteurs et des transmetteurs à un vélo tout-terrain de Santa Cruz haute performance servant aux courses de descente.

ThingWorx a ensuite été utilisé pour générer un tableau de bord relié aux capteurs du vélo tout-terrain. Le vélo a également été relié à une version en direct de Creo Parametric. Intégrer la réalité du jumeau numérique au monde de l’autre jumeau numérique permet à l’ingénieur de développement de visualiser la manière dont le vélo fonctionne dans le monde réel, de vérifier sa performance et de réaliser des simulations et analyses se basant sur les données en temps réel. Et ceci est possible même si l’ingénieur se trouve à des milliers de kilomètres du vélo tout-terrain physique.

Mike Campbell a montré qu’un utilisateur se trouvant à côté du même vélo tout-terrain mais à des milliers de kilomètres des données de design du jumeau numérique pouvait continuer à interagir simultanément avec les jumeaux numériques physique et numérique à l’aide d’une interface de réalité augmentée. Toutes les interfaces de réalité augmentée adaptées peuvent être utilisées : casque, lunettes smart, tablette ou smartphone par exemple. Par le biais d’une interface de réalité augmentée, l’utilisateur peut accéder aux données de design, aux données de service, à l’analyse de la simulation ainsi qu’aux résultats des analyses de big data. Et ces données peuvent être projetées directement sur l’interface de réalité augmentée du vélo tout-terrain. L’utilisateur sur place, en présence du jumeau numérique, peut obtenir un accès direct à une base de connaissances sur le produit ou à une connexion en direct avec un spécialiste du produit. Ces possibilités, prises ensemble, ont le potentiel de modifier complètement la nature de l’interaction sur site avec un produit.

 

La raison d’être des systèmes PLM... et bien plus encore

Jusqu’à aujourd’hui, le PLM ou « product lifecycle management » (gestion du cycle de vie des produits) était ni plus ni moins un outil de gestion du développement de produits. Une fois que le produit avait quitté l’usine, il disparaissait des radars du système PLM, de la société de fabrication et de l’équipe de développement.

La connectivité de l’Internet des objets relie le produit à l’usine et à l’équipe de design. ThingWorx, en tant que plate-forme de développement des applications IdO, donne à chaque société de fabrication la possibilité de générer rapidement les applications IdO dont elle a besoin pour gérer le lien pour tout produit et pour tout nombre de produits. La plate-forme de développement d’applications permet de relier plus facilement les deux jumeaux numériques et de réaliser des analyses de design basées sur l’utilisation réelle. Les analyses des big data permettent d’obtenir des informations sur la manière dont se comportent les produits, ce qui rend le service client plus efficace et permet d’améliorer le design à l’avenir. Les technologies de réalité augmentée rendent ces capacités accessibles et utiles pour toutes les interactions personnelles avec le jumeau numérique. L’interaction avec le jumeau numérique est désormais possible.

Mike Campbell, qui dirige à présent le segment « digital twin », a affirmé tout de go : « C’était la raison d’être du PLM ». On veut vraiment s’attaquer au « cycle de vie » des produits et la stratégie de PTC s’oriente très rapidement vers une gestion réelle du cycle de vie des produits. Et ce goût de PLM ne se manifeste pas simplement par un programme ou une suite de plates-formes. C’est une combinaison de plates-formes et de solutions qui intègre :

  • des outils de design et de modélisation,
  • des outils de simulation,
  • des outils de gestion des données pour les fichiers de design, les logiciels et la documentation,
  • des fonctionnalités d’analyse et d’analyse prévisionnelle
  • la connectivité et les informations,
  • le développement rapide de programmes et
  • des interfaces utilisateur riches et interactives.

 

Le point de vue de CADplace

Effectivement, cela fait de notre « digital twin » d’hier un système assez démodé... un peu comme un téléphone à cadran rotatif ! La renaissance du jumeau numérique est située au croisement de nombreuses technologies différentes. Il s’agit clairement d’une stratégie à laquelle PTC a beaucoup réfléchi : la société restructure actuellement chaque activité autour de la création de plates-formes technologiques pour elle-même et pour les autres ainsi qu’autour de ses propres solutions. De nouveaux produits tels que la nouvelle version de WindChill 11.0 infusée de technologies IdO seront certainement les premiers d’une longue série et une plate-forme technologique Internet des Objets qui intègre des technologies de connectivité, de programmation rapide, d’analyse des big data et de réalité augmentée seront sans aucun doute extrêmement attrayantes pour les sociétés dynamiques cherchant à transformer leurs activités.