1. IdO
  2. L’Internet des objets pour la fabrication en 2015

L’Internet des objets pour la fabrication en 2015

L’Internet des Objets vient de voir le jour. Le développement des appareils intelligents et connectés va exploser au cours des cinq prochaines années. Cette explosion s’apprête-t-elle à changer vos usines ou changera-t-elle aussi votre société ?

Nous pouvons distinguer deux points de vue de base sur l’Internet des Objets (IdO). Il y a le point de vue de l’automatisation industrielle Industry 4.0, très allemande, et puis il y a le point de vue de la transformation du modèle commercial. Les deux points de vue ne sont pas mutuellement exclusifs. Industry 4.0 consiste à appliquer l’IdO à l’usine intelligente qui a déjà démontré sa capacité d’économiser aux sociétés des millions de dollars. Les appareils intelligents et connectés ajoutent de la valeur aux produits. Le client final peut en récolter les avantages, mais la valeur crée également de nouvelles opportunités commerciales et peut également modifier radicalement le modèle commercial du fabricant. (référence du site)

 

Les entreprises et personnes analysant le secteur de l’automatisation industrielle se concentrent sur Industry 4.0. L’Allemagne, la meilleure industrie haute technologie du monde, est le centre de gravité de ce mouvement. Et selon les prévisions de McKinsey, 50 % de la valeur économique de ce créneau à plusieurs milliards de dollars créée par le développement de l’IdO, proviendront du secteur de la fabrication. Les estimations actuelles de la pénétration de la fabrication intelligente tournent autour de 13 %, ce qui signifie qu’il y a encore de la place pour une croissance explosive. Si vous souhaitez vous concentrer sur les gains d’efficacité en matière de fabrication, ceci devrait vous intéresser.

Par exemple, Lopez Research décrit comment les sociétés utiliseront les technologies IdO pour la maintenance prédictive et préventive des lignes de production, ce qui permettra d’économiser les frais pouvant être engagés lors de perturbations de la production ou de mettre en place des systèmes logistiques adaptables et automatisés qui réagissent aux pénuries de matériaux, aux fluctuations des taux de production, et aux goulets d’étranglement au niveau de la production.

L’IdO permet également de réaliser des transformations fondamentales du modèle commercial. Les produits intelligents et connectés de votre société permettent de visualiser le cycle de vie réel du produit dans son entier. Autrefois, le produit quittait l’usine pour rejoindre un monde inconnu, et tout le monde l’oubliait jusqu’à ce qu’un problème de service ait lieu ou jusqu’à ce que quelqu’un fasse valoir la garantie.

Recueillir des données opérationnelles sur vos produits offre plusieurs avantages. L’avantage immédiat est que les données permettent d’influencer les nouveaux designs, ce qui peut conduire à des produits plus fiables, au développement de nouvelles fonctionnalités, ou à des produits moins chers. L’avantage suivant dépend de votre produit et de vos clients, mais la plupart des sociétés trouveront les données opérationnelles très précieuses. Les données pourraient permettre d’améliorer l’assistance technique ou les opérations de service sur le terrain. Les données pourraient permettre de créer des opportunités commerciales sous la forme de nouveaux produits, ou pourraient même permettre à votre société de transformer son modèle commercial produit-client.

 

La palme revient au secteur de la fabrication et aux industriels

Les technologies IdO bénéficieront à la fois à l’usine au sens d’Industry 4.0 et à la société responsable du design des produits au sens plus large de la gestion du cycle de vie des produits et du modèle commercial. À notre sens, les sociétés qui s’empressent d’adopter des technologies Industry 4.0 pourront tirer parti d’une courbe d’apprentissage précoce en IdO. Ceci pourrait leur donner une longueur d’avance pour appliquer les technologies IdO à leurs produits sur le terrain, et ainsi profiter de meilleurs services, d’une meilleure assistance, d’une meilleure qualité, de coûts moins élevés, et potentiellement transformer leur modèle commercial. En bref, la palme reviendra aux sociétés qui apprennent vite et sont plus concurrentielles.