1. Domaines
  2. Virtual Reality = Réalité Virtuelle
  3. Stéréo 3D : Qu'est la stéréoscopie et comment fonctionne-t-…

Stéréo 3D : Qu'est la stéréoscopie et comment fonctionne-t-elle ?

Qu'est la stéréoscopie, comment fonctionne-t-elle et quels sont les procédés disponibles ? Qu'est réellement la stéréoscopie ? Et comment fonctionne-t-elle ?

La stéréoscopie est un procédé de restitution d’images qui imite la vision naturelle plastique. Deux perspectives, une pour l’œil droit et une pour l’œil gauche, sont fournies à l’œil respectif au moyen de procédés différents. De ce fait, une perception tridimensionnelle est générée dans le cerveau.

Les procédés de séparation d’images à codages couleurs

Dans le cas du procédé de séparation d’images à codage couleur, les deux canaux sont respectivement codés au moyen de la couleur complémentaire. Ceci permet d’enregistrer deux données d’image différentes dans une même image, qui est ensuite visualisée avec des lunettes à codage couleur spécifiquement adaptées.

La technique à filtre d'interférences

Dans le cas de la technique à filtre d’interférence, l’effet est obtenu au moyen d’un procédé de bande passante couleur avec des bandes passantes cubiques imbriquées. Différents spectres de lumière sont codés, puis séparés pour l'œil respectif grâce à ce procédé. Un support quelconque peut servir de surface de projection.

Les procédés de séparation d’images passifs

Dans le cas du procédé de séparation d’image passif, on utilise des filtres qui codent automatiquement les ondes lumineuses du moyen de projection selon un schéma défini. Elles sont ensuite superposées et reséparées à l’aide de lunettes adaptées, ce qui permet de transmettre deux informations d’images en superposition.

(tels que par ex. la technique des filtres polarisants)

Les procédés de séparation d’images actifs

Lors du procédé de séparation d’images actif, les informations d’images respectives sont restituées en alternance et transmises à l’œil correspondant au moyen de lunettes spécifiquement adaptées. Ces lunettes reçoivent un signal leur indiquant l’image actuellement restituée. Elles ouvrent alors à cet instant le champ de vision de l’œil auquel l’information est destinée. Idéalement, ces commutations sont si rapides que le spectateur ne s’en aperçoit pas.

(par ex. avec des lunettes Shutter)

Les procédés de séparation d’images autostéréoscopiques

Dans le cas des procédés de séparation d’images autostéréoscopiques, des surfaces spéciales sont utilisées pour la séparation des images. Cela fonctionne comme les images animées ou les cartes postales 3D, que chacun a déjà eu l'occasion de voir. Les images restituées sont séparées en lignes verticales et dirigées vers l’œil correspondant au moyen d’une grille de lentilles réfractrice ou d’un masque à trous.

(par ex. sur les écrans 3D)