1. CAO
  2. PTC Live Stuttgart : vous adaptez-vous à l’Internet des Obje…

PTC Live Stuttgart : vous adaptez-vous à l’Internet des Objets ?

PTC est un acteur majeur de la CAO et de la PLM (Product Lifecycle Management – Gestion du cycle de vie des produits). Cependant, la stratégie de la société est toujours la même : répondre aux besoins des clients en matière des sept grandes forces ayant un impact sur le secteur de la fabrication. L’ajout de technologies d’Internet des Objets (IdO) par le biais de Thingworx et d’Axeda fait que la société est en mesure de soutenir ses clients lors de la transition la plus importante que subiront les sociétés de fabrication au cours de la prochaine décennie.

L’Internet des Objets ne consiste pas simplement à construire des usines intelligentes et à augmenter l’efficacité. Oui, il permettra aussi de transformer les usines et d’en augmenter l’efficacité. Mais fondamentalement, l’Internet des objets modifie le champ des possibilités dans les secteurs de la fabrication, de la construction, du design, des transports, de l’urbanisme, des sciences médicales, etc.

Et lorsque l’impossible devient possible, on rencontre un point d’inflexion. Les points d’inflexion, dans le secteur industriel, créent à la fois des risques et des opportunités. Fondamentalement, l’un des points d’inflexion les plus importants pour beaucoup d’entre vous sera la transformation radicale de vos modèles commerciaux. Et pour ce faire, vous devrez être prêt. L’êtes-vous ?

 

Avec les solutions ThinkWorx, PTC aidera les sociétés de fabrication du monde entier à développer et déployer des applications pour des appareils intelligents et connectés

Rob Gremley, le vice-président exécutif de PTC pour l’IdO et la SLM, a prononcé le discours liminaire à Stuttgart. Il a immédiatement reconnu l’importance de l’Internet des Objets en déclarant la chose suivante : dans 5 ans, il y aura environ 8 milliards de personnes sur la planète et il y aura 50 milliards d’ « objets » connectés à Internet. La raison est claire pour la plupart des ingénieurs. Presque tous les objets, de nos jours, possèdent déjà des éléments informatiques ou intelligents, et tous ces appareils peuvent être connectés à Internet.

 

PTC regroupera les technologies et produits IdO sous la marque ThingWorx

En 2013, le marché IdO total valait déjà 1 500 milliards d’euros. PTC a investi des centaines de milliards de dollars dans sa propre stratégie IdO. Des prévisions réalisées par des observateurs indiquent que la valeur économique potentielle qui sera générée par les avancées du secteur de l’IdO sera annuellement de 5 000 milliards d’euros d’ici à 2025, ce qui rend l’impact économique de cette technologie 10 fois plus élevé que celui de l’impression 3D.

 

L’Internet des Objets, avec ses produits intelligents et connectés, ajoute quatre capacités importantes : suivi, contrôle, optimisation et suivi

Vous connaissez sans doute déjà ces chiffres. Mais, fondamentalement, l’IdO s’apprête à modifier en profondeur la chaîne de valeur dans laquelle travaille votre société, ce qui modifiera le paysage concurrentiel dans chaque segment du secteur de la fabrication et du design. Par conséquent, l’IdO constitue un important point d’inflexion dans le secteur et devient la source de risques et d’opportunités commerciales.

D’un point de vue pratique, la connexion d’appareils (qui ne sont rien de plus que vos produits), peut être réalisée en différentes configurations : un à un, un à plusieurs, et plusieurs à plusieurs. De manière peut-être plus importante encore, vous pourrez « voir » vos produits après qu’ils auront quitté votre usine et créer une boucle de commentaires grâce à la capacité de voir les produits en cours d’utilisation. Ceci n’existait tout simplement pas par le passé.

Les produits intelligents et connectés offrent une série d’avantages, au premier rang desquels on trouve le produit lui-même et la capacité de suivre et d’adapter le produit sur le terrain. Le suivi est très utile pour observer le fonctionnement de votre produit en cours d’utilisation, et crée souvent une opportunité commerciale totalement nouvelle.

 

L’impact économique de l’Internet des Objets sera, selon les prévisions, 10 fois plus élevé que celui de l’impression 3D

Le contrôle à travers la connectivité permet de créer de nouveaux produits. Il permet de contrôler sans avoir besoin de proximité. Ceci permet de contrôler un grand nombre de produits, de machines ou de processus à partir d’un point unique et de créer la possibilité d’orchestrer des processus de manières qui n’étaient pas possibles auparavant.

 

Écoutez Russ Fadel, le fondateur de ThingWorx, raconter l’histoire de la société (PTC Live Global à Boston)

L’optimisation à travers la connectivité porte sur au moins deux points : l’optimisation du fonctionnement du produit et l’optimisation de l’entretien du produit. Un exemple de cette dernière optimisation est l’entretien et le remplacement préventifs avant une panne de l’appareil, ce qui améliorera l’efficacité du système.

Une capacité nouvelle et supplémentaire est l’autonomie. L’autonomie a un impact sur l’utilisation des produits individuels et des groupes de produits. Un exemple inhabituel est peut-être le Bio-swimmer, un type de produit fishbot développé par Boston Engineering. Il s’agit d’un véhicule autonome sous-marin permettant de réaliser des plans des terrains et des opérations de recherche et de récupération.

Les nouvelles capacités de l’Internet des Objets signifient que la « gestion du cycle de vie » peut devenir une réalité : votre société ne perdra plus contact avec le produit, et ce pour la plus grande partie du cycle de vie du produit. Les commentaires sur l’utilisation du produit sur le terrain amélioreront les cycles de développement des nouveaux produits.

Quels que soient les avantages qui auront le plus d’impact sur votre société, une modification importante aura certainement lieu dans l’idée de ce que vous vendez, ou de ce que vendront vos concurrents aux clients. Continuerez-vous à vendre aux clients le produit physique ou vendrez-vous la valeur ajoutée que désire votre client tout en conservant la propriété de l’appareil physique ?

Dans le document de la Harvard Business Review ci-dessous, Michael Porter et James Heppelmann évoquent l’impact qu’auront certainement les appareils intelligents et connectés et l’Internet des Objets sur le paysage concurrentiel ; en d’autres termes, sur votre propre paysage concurrentiel.