Station de Travail / La réalité Virtuelle, l’IA et les drones sur les stations de travail multi-GPU Fujitsu CELSIUS

La réalité Virtuelle, l’IA et les drones sur les stations de travail multi-GPU Fujitsu CELSIUS

Qu’est-ce que les applications de Réalité Virtuelle (VR), l’intelligence artificielle pour le développement de produit et les drones autonomes de collecte d’informations ont en commun ? Si vous répondez que tous nécessitent des stations de travail rapides dotées de plusieurs processeurs graphiques, vous avez raison. 

 

Un régal pour les yeux que ces configurations multi-GPU présentées au Centre de Démonstration du  Forum Fujitsu 2016  à Munich, en Allemagne, qui a attiré plus de 12500 visiteurs venant de 83 pays ! De la démonstration de la réalité virtuelle à l’usage commercial à l’application de collecte de données en photogrammétrie 3D en passant par l’assistant de conception basé sur l’intelligence artificielle, tout nous ramenait à des stations de travail multi-GPU puissantes.

 

 

 

Les stations de travail Fujitsu CELSIUS "VR-Ready"

 

Le marché de la réalité virtuelle semble se développer, si l’on en croit les spécialistes des stations de travail de chez Fujitsu. La combinaison de stations de travail performantes, de capacités graphiques rapides professionnelles et de visiocasques de réalité virtuelle (HMD) de bonne qualité a simultanément accru la fréquence d’utilisation de la réalité virtuelle et réduit les coûts d’utilisation d’une solution professionnelle de réalité virtuelle. 

La responsable marketing mondial produit pour les stations de travail CELSIUS, Natalie Walther, nous explique que la réalité virtuelle est utilisée dans l’industrie depuis un certain temps, mais avec les avancées de ces dernières années concernant les logiciels et le hardware, le marché est en pleine expansion.

 

Madame Walther précise que la réalité virtuelle encourage un processus de développement global, lequel peut être utilisé dans de nombreuses industries telles que l’automobile, l’aérospatiale, l’architecture, la fabrication, la santé et les produits de consommation.

 

 

VR components

Un système de réalité virtuelle doit s’appuyer sur les technologies les plus sophistiquées pour être profitable : visiocasque, logiciel, traitement graphique, et station de travail.

Afin de composer un système de réalité virtuelle adéquat, quatre facteurs essentiels sont à prendre en compte.

 

Le plus évident est le système d’affichage. Il doit être capable de recréer l’environnement 3D dans un espace physique 3D. Pour de nombreuses applications, cela nécessite un espace physique 3D sur lequel est projeté l’univers 3D en images stéréo, notamment sur les murs, le sol et parfois même le plafond. Le ou les utilisateur(s) porte(nt) des lunettes stéréo 3D et le système peut comprendre un dispositif de capture de mouvement.

 

Une alternative viable et abordable à l’heure actuelle consiste à utiliser un visiocasque ou HMD. Dans un environnement de réalité virtuelle industriel, il est essentiel d’avoir un visiocasque de qualité. L’affichage doit supporter un taux de rafraîchissement élevé de 90 Hz ou plus. Son champ de vision doit être de 110° au moins. En outre, il doit être confortable à porter.

 

Naturellement, le logiciel est une composante essentielle de toute solution de réalité virtuelle. Non seulement l’environnement logiciel doit supporter l’environnement de conception en offrant une intégration aisée des données provenant des systèmes CAO et PLM, il doit également proposer un environnement graphique en réalité virtuelle de haute performance. Cela implique généralement d’intégrer les données de conception des différents outils dans un moteur de réalité virtuelle spécialisé. Fujitsu a présenté une démonstration basée sur la technologie de réalité virtuelle d’une entreprise basée à Munich, Innoactive

 

Sans surprise, le système graphique est primordial, car les environnements de réalité virtuelle nécessitent plus de 90 images par seconde sur deux yeux. Dans un contexte industriel, l’environnement de conception est en principe important et bien souvent, il est peu judicieux de limiter la fidélité des données de conception. Cette combinaison d’exigences fait naître un environnement de réalité virtuelle industriel où les processeurs graphiques sont très sollicités.

Enfin, un environnement de réalité virtuelle haute performance nécessite une station de travail haute performance regroupant visiocasque, applications de réalité virtuelle et performance graphique dans une réalité virtuelle parfaitement fonctionnelle. Fujitsu et NVIDIA ont collaboré afin de créer deux stations de travail graphiques « VR-Ready » (configurées pour la RV). L’une est la station de travail CELSIUS M740, pouvant être équipée de deux cartes graphiques NVIDIA Quadro haute performance. L’autre est la CELSIUS R940, une station de travail à double CPU pouvant être dotée de trois processeurs graphiques NVIDIA Quadro ultra haute performance tels que le Quadro P6000 et ses 24GB de mémoire graphique embarquée.

 

Pour résumer, un environnement de réalité virtuelle professionnel fait le lien entre un logiciel de conception professionnel et des données de conception d’une part, et un moteur graphique de réalité virtuelle d’autre part, tournant sur une station de travail dotée de capacités graphiques et d’un visiocasque professionnels. En associant ces éléments, l’environnement de réalité virtuelle permet une fréquence d’affichage élevée même avec des données de conception complexes.

 

 

NVIDIA Quadro for VR & QI

Les solutions graphiques haute performance, comme la NVIDIA Quadro, assistent les clients ayant besoin de systèmes à la performance optimale dans les domaines de la réalité virtuelle, de l’IA et de l’analyse de données.

Intelligence artificielle et conception

Quel ingénieur ne rêverait-il pas d’un assistant efficace, malin et peu bavard ? Cela pourrait devenir une réalité, Fujitsu prévoyant pour 2017 une nouvelle technologie d’intelligence artificielle pour ses services Fujitsu Engineering Cloud. 

 

Serban Georgescu a donné un aperçu de cette technologie d’aide à la conception provenant des Laboratoires Fujitsu. L’un des exemples intègre l’expertise en conception à un environnement d’apprentissage automatique. La solution présentée détermine le nombre optimal de couches du circuit imprimé en fonction des exigences de conception. Autre exemple de conception mécanique : une solution utilisant l’apprentissage automatique pour reconnaître les composants d’un design.

 

Le processus d’apprentissage exploite des millions d’images différentes afin d’apprendre à un réseau neutre à reconnaître les pièces identiques en prenant appui sur un exemple et fait part de l’information à l’ingénieur en temps réel.

 

Les procédés d’apprentissage et d’inférence utilisent tous deux les GPU NVIDIA pour rendre plus véloce ce système d’intelligence artificiel. Cette démonstration technologique de Fujitsu devrait se retrouver dans le Fujitsu Engineering Cloud courant 2017.

 

Collecte d’images par un drone autonome pour une représentation 3D du terrain

Transformer des données image en géométrie 3D utilisable par le logiciel SIG constitue une autre application gourmande en ressources graphiques. GeoMon offre ce service aux clients utilisant un drone autonome, un logiciel de 3D photogrammétrique et des stations de travail CELSIUS dotées de NVIDIA Quadro. 

Les clients de GeoMon travaillant dans la construction et la mine enregistrent des gains de temps et d’argent. La collecte de données par le drone est rapide, même pour des zones étendues.  Le traitement des informations pour un projet typique comportant environ 2500 images peut être complété en 24 heures en ne mobilisant qu’un processeur graphique. Cette durée peut être divisée par deux en utilisant un second processeur graphique et quasi proportionnellement avec un troisième. Les gros projets de 10000 images ou davantage peuvent prendre plus d’une semaine sans accélération GPU. L’ajout de trois puissantes cartes graphiques NVIDIA Quadro divise ce temps par 7 ou 8, selon GeoMon.  Le Directeur de la Technologie de GeoMon, Sascha Heising, évoque la solution intégrée du drone, du logiciel et de la station de travail. L’entreprise recommande généralement les stations de travail CELSIUS les plus puissantes, la CELSIUS R940 dotée d’un, deux ou trois GPU NVIDIA Quadro, par exemple le nouveau NVIDIA Quadro P6000.

 

 

Fujitsu Forum 2016 : Munich

12000 visiteurs ont été accueillis au Forum Fujitsu 2016 à Munich, en Allemagne. 

 

Le point de vue de CADplace

La réalité virtuelle, l’intelligence artificielle et le calcul accéléré par GPU stimulent la demande sur le marché des stations de travail graphiques. Les stations de travail Fujitsu de la gamme CELSIUS proposent une plateforme haute performance supportant plusieurs processeurs graphiques NVIDIA Quadro ainsi que d’autres technologies de pointe. Chacune de ces solutions était exposée durant deux jours au Forum Fujitsu 2016 de Munich. 

 

Une remarque pour l’année prochaine :

Fujitsu vous invite à bloquer la date du Forum Fujitsu de l’année prochaine : les 8 et 9 novembre 2017 à Munich, en Allemagne.

Tous ceux qui souhaitent faire l’expérience du plus gros salon des technologies de l’information d’Europe sont les bienvenus. Ils pourront en profiter pour s’entretenir directement avec les ingénieurs, les responsables produits ainsi que les responsables vente et marketing de Fujitsu.

Commentaires

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
0 des 0 Votez

Nous vous remercions de votre cote!

Vous avez déjà noté cette page, vous pouvez noter qu'une fois!

Votre évaluation a été changé, merci de votre évaluation!