1. Domaines
  2. Matériel de CAO
  3. Choisir le bon système d’accélération graphique pour une sta…

Choisir le bon système d’accélération graphique pour une station de travail à distance AMD FirePro

Il n’y a pas si longtemps, les stations de travail graphiques à distance, qui n’avaient pas d’accès direct aux cartes graphiques à distance, étaient trop lentes pour être utilisées principalement pour les tâches graphiques. Aujourd’hui, une session de design virtuelle lancée sur des stations de travail à distance offre la même performance graphique de haute qualité qu’une station de travail qui serait placée sous votre bureau. Vous pouvez choisir de consacrer un GPU professionnel à votre session virtuelle ou d’utiliser un GPU partagé et virtualisé. Quelle est la solution la mieux adaptée à vos besoins ?

l est possible que nombre d’entre vous n’utilisent pas (ou pas encore) de station de travail graphique à distance tout en comprenant l’avantage qu’il peut y avoir à utiliser une station de travail graphique puissante, avec votre environnement de design dédié, disponible 24 heures sur 24 à partir de presque n’importe où.

 

Bien sûr, la performance doit répondre à vos besoins !

Étudions tout d’abord l’origine du problème. Les « Machines Virtuelles » ou sessions MV ne sont pas nouvelles. Depuis de nombreuses années, les entreprises utilisent, dans leurs bureaux, des clients fins équipés de logiciels d’une productivité basique dans la salle des serveurs. Cependant, par le passé, ces sessions virtuelles et les logiciels tels que XenServer de Citrix et HORIZON de VMware ne disposaient pas d’un accès direct à un GPU puissant. Les graphiques pouvaient être pris en charge et codés par le CPU et la performance basique du logiciel était acceptable.

 

 

Les logiciels de design et d’ingénierie n’étaient tout simplement pas réactifs dans cet environnement, et les stations de travail graphiques à distance restaient une idée d’avenir. Aujourd’hui, cependant, les fabricants de stations de travail ont produit plusieurs générations de stations de travail à distance et les entreprises de virtualisation ont développé des plates-formes de machines virtuelles qui offrent un accès direct et matériel aux cartes graphiques.

 

Pour les fabricants d’équipements et de logiciels, il y avait deux problèmes à résoudre pour créer des stations de travail graphiques virtuelles. L’accès direct au GPU était essentiel. L’autre problème était de pouvoir virtualiser les sessions MV pour le GPU. L’accès direct au GPU offrait la performance graphique pure et la virtualisation des sessions MV permettait de partager des ressources.

 

L’accès direct au GPU était naturellement le premier problème à résoudre. Aujourd’hui, on appelle cela « GPU pass-through » et ce terme décrit bien la solution adoptée. Lorsqu’un utilisateur démarre une session de design virtuelle sur une station de travail à distance, un GPU est consacré à la session virtuelle et un accès direct au GPU est mis en place, permettant d’accéder au GPU et aux API telles qu’OpenGL, ce qui est nécessaire pour offrir une performance graphique à distance.

Un deuxième problème à résoudre dans cette configuration est d’offrir une compression et une décompression haute performance. La société Teradici s’est appliquée à résoudre ce problème à l’aide de matériel dédié et est devenue un leader du marché. De nombreuses solutions de stations de travail à distance utilisent la solution Teradici.

 

 

Dans la configuration ci-dessus, un seul GPU est consacré à votre session de design, mais la MV fonctionne dans un environnement partagé sur la station de travail. Afin de pouvoir également partager les graphiques, un programme de la machine virtuelle appelé hyperviseur doit faire basculer les commandes graphiques d’une MV à une autre. En premier lieu, ceci consistait en une application logicielle car les GPU ne contenaient pas encore les fonctionnalités nécessaires pour la gestion GPU virtuelle matérielle.

 

Au cours de l’année dernière, plusieurs GPU professionnels sont sortis pour permettre de lancer plusieurs sessions virtuelles sur un seul et même GPU. AMD a récemment lancé la FirePro W7100 à Siggraph 2014 à Vancouver. Ce GPU est basé sur l’architecture Tonga d’AMD et permet de lancer 16 sessions graphiques virtuelles simultanées. Cette fonctionnalité est connue sous le nom de « vGPU ».

 

Aujourd’hui, les stations de travail graphiques à distance contiennent des CPU doubles et des quadruples GPU.

Les équipements d’aujourd’hui permettent de lancer 4 sessions de design virtuelles minimum à l’aide de cartes graphiques dédiées pour une performance optimale ou de pousser le système jusqu’à ses limites de performance en lançant 16 à 64 sessions de design virtuel. Chez CADplace, nous pensons que lancer 64 sessions de design MV ne peut vraiment satisfaire les équipes de design et d’ingénierie. Il est essentiel de bien comprendre les besoins de votre équipe en termes de stations de travail et de lui fournir une configuration adéquate.

 

Options de configuration des stations de travail graphiques à distance

 

 

Les graphiques AMD FirePro peuvent être utilisés dans de nombreuses configurations de stations de travail graphiques à distance. Il peut s’agir d’une unité au format serveur d’une taille de 1U ou 2U. Les stations de travail graphiques à distance 2U contiennent souvent quatre GPU. Par exemple, la station de travail à distance Dell R7910 contient quatre cartes graphiques FirePro W7100. Elle contient également deux cartes graphiques à double logement comme la FirePro W8100 et la FirePro W9100.  CADplace a écrit un article sur son prédécesseur, la Dell Precision R7610, équipée de graphiques FirePro au salon PTC Live 2014 de Boston. Vous pouvez également voir la station de travail graphique à distance FirePro de Fujitsu au forum 3D Experience de Bruxelles.

Une autre option consiste à utiliser une station de travail de bureau équipée de rails et de la monter dans le centre de données. Il s’agit d’une option que Dell propose depuis que la société a repensé sa gamme de stations de travail Precision en 2012.  Une troisième option consiste à installer une machine virtuelle sur votre station de travail de bureau, qui vous permette d’obtenir un accès à distance. Lenovo aborde ce sujet dans cet article paru dans CADplace.

 

 

Certains responsables informatiques pourraient être tentés de supposer que le système vGPU est toujours le meilleur choix. Chez CADplace, nous pensons qu’une station de travail graphique à distance doit toujours avoir plusieurs GPU, mais que le choix entre GPU pass-through et vGPU est essentiel et dépend de l’environnement de design et d’ingénierie. Par exemple, une équipe de design qui travaille sur de grands assemblages à l’aide d’un produit tel que PTC Creo 3.0, pourrait avoir besoin d’une configuration où un GPU est consacré à chaque session de design MV pour assurer un environnement de design productif.

 

Si l’équipe de design travaille principalement sur de petites pièces et de petits assemblages, ou si l’équipe utilise d’autres applications graphiques moins exigeantes (comme AutoCAD), alors les configurations vGPU pourraient vous offrir à la fois une bonne performance et davantage de flexibilité lors d’une utilisation simultanée par plusieurs utilisateurs.

 

Concrètement, comment décider ? Si votre équipe se place au top de la performance et si ses applications nécessitent la puissance d’un GPU haut de gamme ou ultra haut de gamme (comme la FirePro W7100, la FirePro W8100 et la FirePro W9100), le choix est simple et vous devez opter pour le GPU pass-through.

 

Si la puissance d’un GPU de milieu de gamme tel que la FirePro W5100 suffit à votre station de travail de bureau, alors vous devez réfléchir à la charge de travail. Une FirePro W5100 simple pourrait vous fournir une excellente performance 3D dans des applications telles que PTC Creo, Dassault Systèmes CATIA et SolidWorks, et la Siemens NX peut être utilisée si vous travaillez avec des assemblages de taille intermédiaire. Une configuration vGPU équipée de la FirePro W7100 pourrait prendre en charge de 2 à 4 utilisateurs simultanés. Si les designers ont déjà atteint leur limite de performance, une option de GPU pass-through avec une seule FirePro par session MV pourrait s’avérer être la meilleure option.

 

Enfin, le vGPU peut vous permettre d’améliorer votre rendement et de desservir davantage d’utilisateurs par station de travail graphique à distance. Une équipe de projet pourrait utiliser les logiciels haut de gamme ci-dessus tout en travaillant avec des assemblages plus petits. Ses membres pourraient utiliser des applications graphiques moins exigeantes telles qu’AutoCAD pour les designs 2D et 3D. Dans ces conditions, vGPU offrirait une bonne performance.

 

Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreuses options. L’avantage commun à toutes les stations de travail comprend la capacité de partager le système entre plusieurs utilisateurs simultanés. Vous leur fournissez un accès 24 heures sur 24. Ceci permet aux designers d’avoir le même environnement de design productif où qu’ils travaillent et quel que soit l’appareil client qu’ils utilisent. Et ceci permet également de réduire les coûts de gestion du système. Enfin, à cause du design d’une infrastructure de station de travail graphique, les entreprises tirent parti d’une meilleure sécurité pour des données de design importantes et confidentielles.

 

Il existe des produits AMD FirePro pour toutes les configurations. Ceci comprend les configurations de GPU pass-through dédiées et haute performance ainsi que les options de vGPU à utilisateurs multiples. Ces graphiques AMD sont disponibles dans une vaste gamme de produits et stations de travail au niveau international et national, ce qui aide les clients à trouver la configuration adéquate auprès de leur fournisseur de station de travail préféré.