Blogs / en aparté

Pour dire vrai, ce n’est pas seulement la version 8.1 qui me rend fou.

 

Windows 8.1 Freezes

Rien de tel que les «barres de titres» vides pour vous indiquer que Windows a planté... Photo prise avec mon fidèle iPhone 5s (Photo: Tom Lansford)

Mais en ce qui me concerne, je suis un homme «Mac» depuis 2007 pour mes affaires privées, et 100% Mac depuis 2009. Mon vieux portable Palm OS a été remplacé par un iPhone 3. Mon incursion dans le monde Android avec Samsung 3 a été un véritable fiasco. J’ai deux tablettes, qui sont deux iPad Mini 2.... J’utilise de nombreux produits Apple, non pas par foi aveugle, mais parce que j’ai testé de nombreux produits et reviens toujours à ceux qui fonctionnent bien et sont un plaisir à utiliser.

 

Windows 8.1 me rend fou car ce système n’est vraiment pas un plaisir à utiliser et parce que parfois, il ne fonctionne même pas.

 

Moins de 30 secondes avant de commencer à écrire ce texte, j’ai sorti cette (très belle) M3800 de son mode veille et suis allé chercher des photos d’une récente conférence.

 

J’ai cliqué sur la fenêtre de recherche et rien ne s’est produit... Si j’essaie d’activer les fenêtres ouvertes, la barre de menu bleue passe au blanc. Fenêtres plantées... toutes sans exception. Ceci s’est produit plus d’une fois au cours des 2 mois et demi qui se sont écoulés depuis que j’utilise Windows. Bien que le «blue screen of death» (écran bleu de la mort) semble être une chose du passé, les systèmes figés et crash d’applications existent encore chez Microsoft.

 

Je reviendrai plus tard aux raisons pour lesquelles Windows n’est pas un plaisir à utiliser, mais pour l’instant, ici, aujourd’hui, cet après-midi, ... il ne fonctionne tout simplement pas.

 

Bonne continuation dans vos projets

 

Tom

Il y a quelque temps, je réalisais des essais sur une station de travail avec ma Premier Pro test suite. J’utilisais le rendu vidéo et la lecture de flux vidéo multiples en parallèle pour tester la performance de la station de travail lors du traitement de processus multiples.

 

La Quadro K1100M et CUDA apportent à Adobe Premier Pro CC des fonctionnalités de lecture vidéo et une performance de cryptage (Photo : Tom Lansford)

Je travaille aujourd’hui sur une vidéo venant d’Allemagne, qui comporte à la fois de la vidéo HD et 4K et, comme c’est souvent le cas, j’ai 2, 3, ou 4 flux vidéo parallèles qui fonctionnent sur Premier Pro CC. 

 

J’ai déposé un morceau de vidéo 4K au-dessus d’un clip 4K et HD, puis inversé la lecture. À chaque fois que je cliquais sur le clip inversé, la lecture ralentissait jusqu’à atteindre une image par seconde environ... C’était vraiment très curieux. Je ne l’avais jamais remarqué avant, même si j’utilise assez souvent la vidéo inversée.  

 

J’ai pris le clip vidéo inversé 4K fautif ainsi qu’un clip HD normal et je les ai séparés sur la ligne de temps. J’ai appliqué GPU-Z et le Performance Monitor et procédé à la lecture des clips... 

 

Ce que j’ai vu était très clair. La lecture du clip HD normal n’a pas posé de problème... La charge sur le GPU était de 15 % et d’environ 10 % sur les cœurs du CPU. La charge du CPU était un peu plus élevée car le clip HD possédait un effet de correction des couleurs. Mais la lecture était fluide et les charges GPU et CPU restaient « normales » pour Premier Pro.

 

 

Toutefois, dès que Premier Pro a commencé à traiter le clip inversé, la charge du CPU est passée à 100 % sur tous les cœurs et la charge du GPU est passée à presque zéro. En d’autres termes, il suffit d’inverser la lecture d’un clip vidéo pour que le MPE avec CUDA s’éteigne complètement et repasse en mode CPU uniquement. Et la performance de lecture laisse tout autant à désirer. 

 

Jusqu’à maintenant, j’avais constaté que le MPE repassait au mode « CPU uniquement » si vous aviez plus de 2 clips vidéo parallèles, mais à présent, j’ai remarqué qu’il repassait à un mode « CPU uniquement » si un clip vidéo avait été inversé.

 

Voilà donc deux manières de ralentir votre station de travail. Ou si vous voyez les choses de manière optimiste, vous avez deux manières possibles d’optimiser la performance : en faisant le contraire de ce que je fais !

 

Bonne chance dans vos projets !

 

Tom

Les tailles respectives du Macbook Air et du Macbook Pro sont à la fois la source des avantages et des inconvénients de ces deux appareils (photo: CADplace)

C'est en janvier 2007, date du lancement de Windows Vista, que j'ai acheté mon premier Macbook Pro. Depuis, je suis resté fidèle à Mac. Jusqu'à maintenant.
 

Non pas que je sois sur le point d'abandonner mes Macbooks.
 

Mais je possède désormais une nouvelle machine de guerre : une Dell Precision M3800 qui prend en charge Windows 8.1. C'est un superbe système qui, s'il ne prenait pas en charge Windows 8.1, pourrait passer pour un Macbook Pro.
 

Je dois me familiariser à nouveau avec Windows. Mais je ne vais pas complètement repasser à Windows. J'ai toujours mon MacBook Air, mon iPad Mini et mon iPhone. Même le modèle 2011 du Macbook Pro, que ma Dell vient remplacer, continuera à être utile en toile de fond.
 

Ma mission consiste désormais à intégrer cette Precision M3800 dans ma configuration existante qui contient plusieurs appareils et plusieurs ordinateurs.  Par le passé, j'ai tenté d'intégrer à mon flux de travail des appareils non-Apple, comme par exemple un téléphone Samsung / Android. L'expérience fut désastreuse : je suis retourné illico à la boutique Apple pour remplacer cet affreux téléphone Samsung (au très beau design) par un nouvel iPhone.

 

HDMI, Thunderbolt 2, et connectivité USB 3.0 sur la Precision M3800

Je pense avoir de la chance. J'ai déjà mis en place un environnement à plusieurs ordinateurs et je l'exploite. Voici les points principaux sur lesquels je me suis attardé pour accueillir la Precision M3800 dans ma famille Apple.

 

 Point 0 : La sécurité avant tout

 

 

Même si les Macbooks ne prennent pas de virus comme les systèmes Windows, j'utilise Avast sur mes Macbooks. Ceci me permet de faire en sorte que mes ordinateurs n'incubent pas de fichiers infectés. Je pourrais en effet, par inadvertance, partager un fichier infecté avec un utilisateur Windows.
 

Ma Dell Precision M3800 étant un système Windows, je me suis d'abord arrêté sur le site Internet d'Avast afin de télécharger mon antivirus.
 
 

Point 1 : Les disques durs externes doivent prendre en charge Mac et Windows 

 

Avant, j'utilisais ce super format pour les disques durs Mac uniquement parce qu'il prenait en charge des tailles de fichiers énormes, dont j'ai besoin pour les tâches vidéo, et parce qu'il est rapide et fiable. La compatibilité avec Windows n'était pas une priorité. 

 

Il est essentiel de pouvoir partager des données entre le Macbook et la Precision M3800 

 

J'ai désormais mis à jour mes disques durs de voyage Western Digital à l'aide d'une nouvelle version d'USB 3.0 de 2 To, et essayé plusieurs formats avant de choisir ExFAT. Ceci semble bien fonctionner, même s'il est trop tôt pour le dire. J'ai déjà effectué des tâches vidéo sur Premier Pro CC et After Effects CC à l'aide de ce disque en alternant entre mon Macbook Air et ma Precision M3800. J'ai encore 2 disques externes de 3 To à faire migrer vers ExFAT dans les semaines qui viennent.
 

Point 2 : partout les mêmes données 

 

Disposer des mêmes données quel que soit l'ordinateur que j'utilise est un problème que Dropbox m'a aidé à résoudre il y a longtemps. Au départ, j'utilisais la version gratuite, qui répondait à mes besoins. Toutefois, j'ai mis à niveau mon abonnement et dispose à présent d'1 To de stockage sur le cloud, qui se synchronise sur tous mes Macbooks
 

Mettre à jour la Precision M3800 a été un jeu d'enfant. Il m'a suffi de télécharger Dropbox, de m'identifier et d'autoriser ma nouvelle station de travail. Je l'ai configurée pour se synchroniser avant la nuit, et le lendemain matin, mes 40 Go de données partagées étaient à jour.
 

J'organise mon travail et même ma vie quotidienne à l'aide d'Evernote. Je considère Evernote comme un carnet électronique que je peux avoir sur tous les appareils que j'utilise dans ma vie. Evernote est sur mes ordinateurs, sur mon iPhone et sur mon iPad. Et c'est également sur tous les navigateurs du monde, à condition que je me souvienne de mes identifiants.
 

Comme pour Dropbox, j'ai commencé par utiliser la version gratuite d'Evernote, puis j'ai pris un abonnement. Si vous travaillez dans la gestion de connaissances et que vous possédez une multitude d'appareils, Evernote vous facilitera vraiment la vie ! Si vous faites partie d'une petite équipe, il en existe une version professionnelle / de groupe. Je n'ai pas besoin de ces fonctionnalités, mais il est facile de comprendre comment les petites équipes pourraient en bénéficier.

 

Point 3 : Quels outils de bureau utiliser ? 

 

Lorsque je suis passé à Mac pour la première fois, j'utilisais MS Office pour Mac ... pour un an ou deux. Ensuite, je suis passé à Open Office. Il s'agit d'une suite de logiciels de bureau open source qui m'offre les capacités de Microsoft Word, Excel et Powerpoint dont j'ai besoin ainsi qu'un niveau élevé de productivité lorsque je souhaite partager des documents avec des utilisateurs Windows.   La suite fonctionne très bien, prend en charge plusieurs systèmes d'exploitation, et ne coûte absolument rien.
 

Cela ne m'a donc demandé aucune réflexion. Je suis allé sur la page de téléchargement d'Open Office et en quelques minutes seulement, mes outils de bureau étaient presque totalement installés.
 

Sur les Macbooks, j'utilise Mac Mail, qui est un bon outil de gestion des e-mails. Ce n'est pas Outlook, ce qui est une bonne chose. Pour mon système Windows, il fallait que je trouve un gestionnaire de courrier électronique. Windows 8.1 possède un outil intégré, mais comme je l'ai découvert avec Skype, qui était préinstallé sur ma Precision M3800, le logiciel exige que j'aie un compte Microsoft. Puisque je ne souhaite absolument pas avoir un compte Microsoft, j'ai besoin d'une solution différente. Une recherche rapide des différentes applications de courrier électronique m'a conduit à Thunderbird.
 

Thunderbird était facile à télécharger et à installer. Il est facile de créer un compte mail (qu'il s'agisse d'un ou de plusieurs comptes) et de gérer le ou les comptes à partir d'une application unique. J'ai plusieurs comptes mail, à la fois professionnels et privés, donc l'installation du système a pris plus de quelques minutes. Mais le processus était simple.
 

L'un des derniers « outils de bureau » à mentionner est mon navigateur. En tant qu'inconditionnel de Mac, je n'utilise pas Internet Explorer. En faisant le point sur les navigateurs, je me suis d'abord penché sur Google Chrome, puis Firefox et Opera. J'utilise différents navigateurs en fonction des tâches à réaliser, mais Chrome est mon navigateur préféré sur la Dell.
 

Point 4 : Charger les applications professionnelles 

 

Je suis très exigeant avec de nombreuses applications professionnelles. Dans mon travail, j'utilise beaucoup les applications d'Adobe Creative Cloud (ACC). J'ai toujours résisté à la tentation de passer à Final Cut Pro et ai gardé Premier Pro, After Effects et Audition pour mes tâches audio et vidéo. Maintenant que j'ai dû intégrer un système Windows dans mon flux de travail, cela s'est avéré être une excellente idée.
 

Les licences Adobe CC me permettent d'utiliser deux ordinateurs en même temps. Au moment où j'écris cet article, je peux alterner relativement facilement entre les deux ordinateurs que j'utilise.  Donc même si mon Macbook Pro de 2011 est relégué à d'autres tâches, je pourrais, en cas de besoin, continuer à l'utiliser pour travailler des graphiques ou de la vidéo.
 

D'un point de vue pratique, je suis en pleine phase de transition. Depuis un mois, j'utilise la version d'essai de 30 jours de CC sur mon nouveau système Windows et passerai à la version « licence » du Macbook Pro sur la Precision M3800 dès que j'aurai vérifié l'environnement de travail. Je conserverai la licence CC sur mon Macbook Air puisque je voyage avec cet appareil et l'utilise pour des travaux légers de graphiques et de vidéo.
 

La Precision 3800 et le MacBook Air ont tous les deux des ports USB 3 (et Thunderbolt) rapides, donc j'utilise désormais mon disque dur externe Western Digital de 2 To exclusivement pour travailler sur mes projets vidéo. Ceci me permet de passer d'un ordinateur à l'autre sans avoir à transférer les projets entre les différents systèmes. Je viens de commencer mes premiers projets de résolution 4K à l'aide de cette méthode. Les taux de données Thunderbolt et USB 3.0 étant plus élevés que les vitesses du disque dur, la performance est bonne.
 

Il faut du temps pour s'habituer à Windows 

 

Vous connaissez à présent les points de base que j'utilise pour intégrer un nouveau système Windows dans mon environnement exclusivement Apple jusqu'ici.  La raison pour laquelle j'ai besoin de toutes ces fonctionnalités est que j'utilise plus d'un ordinateur et plus d'un appareil, mais tout ce qui est au-dessus fonctionne dans un environnement de système d'exploitation à fournisseurs multiples et pourrait représenter une solution intéressante pour certains d'entre vous.
 

Je souhaiterais terminer sur un commentaire : il faut du temps pour se réadapter à la manière dont Windows fonctionne... Pour moi, c'est l'équivalent de passer d'une langue à une autre sur un clavier. Il faut du temps pour que les doigts se souviennent sur quel système ils fonctionnent. Sans aller dans le détail dans cet article, j'admets que Windows 8.1 présente des problèmes extrêmement agaçants.  Il faut du temps pour s'adapter à ces changements.
 

Ce que j'espère, c'est que Windows, avec le temps, deviendra moins agaçant.

 

Tom

 

Les expéditeurs d'e-mails non sollicités ou “pourriels”, quel qu'en soit le but, sont devenus maîtres dans l'art du camouflage.  J'ai vu d'excellentes imitations d'e-mails de banques (où je n'ai pas de compte) et de paypal (où j'ai un compte).  Ces derniers mois, j'ai remarqué un nouvel exemple de camouflage: les invitations à se connecter sur LinkedIn.

À quoi ressemble un faux e-mail non sollicité de LinkedIn et comment pouvez-vous faire la différence?

fake Linkedin Email

Dans ce faux e-mail de Linkedin, tout est bien camouflé sauf l'adresse e-mail de l'expéditeur.

L'e-mail arrive comme un e-mail normal de LinkedIn qui annoncerait que quelqu'un veut se connecter avec moi sur LinkedIn. Un nom et un titre qui pourraient être réels ou factices apparaissent sur l'e-mail. Les couleurs et les icônes sont toutes des imitations précises. La première fois que j'ai vu l'e-mail j'ai trouvé qu'il avait l'air incroyablement authentique. Même le texte de l'adresse e-mail était faux mais crédible, ce qui n'est pas toujours le cas. 

Certains e-mails semblent avoir été envoyés d'une adresse comme "members@linkedin.com" ou quelque chose de similaire. Ne vous laissez pas prendre, vérifiez d'abord l'e-mail.

 

Lorsque j'ai reçu mon premier e-mail faux et non sollicité de LinkedIn, j'étais méfiant pour la bonne et simple raison que l'e-mail est arrivé dans une boîte mail qui n'est pas celle que connaît LinkedIn.  En vérifiant l'e-mail avant de cliquer, j'ai compris qu'il n'y avait rien de “LinkedIn” dans ce message.

 

Je n'ai pas enquêté sur l'objectif que poursuivent ceux qui envoient de faux e-mails non sollicités LinkedIn. Mais voici l'e-mail et une manière simple de le tester avant de cliquer. Tout d'abord, et ceci est vrai de tous les faux e-mails: l'e-mail arrive-t-il à la bonne adresse ? Beaucoup de gens comme moi ont plus d'une adresse e-mail et l'une de mes adresses e-mail reçoit plus de faux e-mails que les autres. Heureusement, ce n'est pas l'adresse que j'utilise pour LinkedIn, Paypal, et les autres services.

 

Si vous passez la souris sur les liens, dans un faux e-mail, tous les liens seront les mêmes

 

Deuxièmement, avant de cliquer sur un lien dans votre boîte de messages reçus, passez sur le lien avec la souris. La plupart des programmes vous montrera le lien et si ce lien n'est pas légitime, vous saurez qu'il s'agit d'un courrier indésirable. Dans le cas de faux messages LinkedIn, il y a plusieurs liens dans l'e-mail. Même si le lien semble être, peut-être, légitime, vous devez faire un autre test. Passez avec la souris sur le lien pour accepter l'invitation, puis passez avec la souris sur le lien pour visualiser le profil, puis passez avec la souris sur le lien du logo LinkedIn. Dans un faux e-mail, tous ces liens auront sans doute exactement les mêmes adresses de liens – même s'ils sont bien camouflés.

 

Donc ne cliquez pas et supprimez tout simplement l'e-mail en sachant bien que vous n'avez pas manqué d'invitation à vous connecter.

 

Enfin, et comme c'est le cas des faux e-mail de Linkedin, Paypal ou tout autre service, ignorez tout simplement l'e-mail et connectez-vous à votre compte vous-même pour voir si l'e-mail est réel ou faux.

 

Bon réseautage!

 

Sauvegarder vos données, c'est le “Plan A”. Mais avez-vous un “Plan B”?

 

Nous savons tous qu'il faut faire des sauvegardes... tous les jours. Mais la question est: le faites-vous? Si oui, le faites-vous tous les jours? Êtes vous certain de savoir comment restaurer vos données?

 

Certains ingénieurs chanceux ont un service informatique qui s'en charge. Si un problème quelconque se produit, c'est alors le problème du service informatique, il suffit de lui demander de restaurer les fichiers égarés. Mais même ces petits chanceux ont leur propre ordinateur ou ordinateur portable chez eux, sans parler de leurs iPhones et tablettes contenant films, musique et photos.

 

Time Machine prefs

Mac ou PC, utilisez la solution de sauvegarde à votre disposition: c'est facile et ça peur rapporter gros!

Certains d'entre nous sauvegardent leurs systèmes régulièrement, mais peuvent parfois être un peu moins rigoureux et ne sauvegarder que tous les deux ou trois jours. Ou toutes les deux semaines, ou même tous les mois. Mais si un problème survient et que nous perdons nos données ou même des semaines entières de travail, c'est un problème majeur. Ce dont nous avons besoin, c'est d'une solution pour tous les jours.

 

La clé pour faire une sauvegarde tous les jours: facilitez-vous les choses et faites-en un élément de votre routine. En ce qui me concerne je suis mobile – mes ordinateurs sont mobiles à 100%. Je suis aussi un client de Mac à 100%, donc mon Plan A est simple : il s'appelle « Time Machine ». C'est simple, c'est automatique, et cela permet même de sauvegarder mon travail au cours de la journée si je peux connecter mon disque dur externe à mon Macbook. Puisqu'il me faut seulement brancher mon disque dur lorsque je finis mon travail pour la journée, mon Plan A est peu exigeant et cela me convient très bien.

 

Mais quid de Plan B?

 

Lorsque je suis en déplacement, j'emmène mon Macbook et mon unité de sauvegarde avec moi. Le problème est alors facilement résolu. En effet, si mes données sont perdues, corrompues ou effacées, alors le Plan A est mis en œuvre : l'unité de sauvegarde vient à notre secours.

 

Mais que se passe-t-il si je perds ma sacoche? Si j'oublie mon ordinateur dans le train ou me le fais voler? J'achète un nouvel ordinateur? Oui. Et j'achète également un nouveau disque dur vide pour faire mes sauvegardes. Je dois tout recommencer à zéro car mon ordinateur et aussi mon unité de sauvegarde ont tous les deux disparu.

 

Pour moi, la mise en œuvre du Plan B est simple. Il s'agit simplement de faire une copie des données sauvegardées et conservées dans mon bureau. Cela signifie que dans le pire des cas, je ne perds les données créées lors de mon déplacement actuel. Si mon déplacement dure une semaine ou davantage, alors je peux emmener avec moi, dans une valise ou un sac séparé, une copie de mon unité de sauvegarde.

 

Donc, si vous ne faites pas encore de sauvegarde tous les jours, alors faites-vous une fleur : trouvez une solution facile et sans contraintes et faites-en une habitude quotidienne. Et en cherchant cette solution, pensez aussi au Plan B. J’espère sincèrement que vous n'y aurez jamais recours, mais si vous êtes bien préparé, vous pourrez contourner les catastrophes potentielles.

 

 

Si vous possédez le S3 ainsi que Kies, je vous souhaite bonne chance. Le logiciel Samsung pose certaines "questions" ou plus exactement certains "problèmes". Le premier étant de faire fonctionner la mise à jour du firmware. Puis tout simplement  faire en sorte que le logiciel Samsung Kies reconnaisse le téléphone Samsung – c'est amusant, je pensais que ce serait facile, mais en fait non !

 

Une fois ces obstacles franchis, il vous reste le problème diabolique de la solution Samsung. Il est diabolique car indétectable avant qu'il ne soit trop tard pour réparer les dégats occasionnés sur vos données.

 

J'ai accumulé environ 2500 contacts dans mon carnet d'adresses au fil des ans. De plus, j'ai consigné des informations supplémentaires importantes dans la section "notes" de ces contacts. Cet emplacement "notes" est simplement une zone de texte permettant d'inscrire les informations pour lesquelles aucun champ n'est prévu parmi les informations du contact.

 

Ma situation de synchronisation est moyennement compliquée, mais rien d'insurmontable. J'ai 3 appareils à synchroniser : mon Macbook Pro, mon iPad, et mon Samsung Galaxy S3. Le Macbook Pro est la “copie de référence” de mes contacts. Une fois les contacts importés sur l'ipad et le Galaxy, cela ne devrait poser aucun problème de synchroniser régulièrement et d'effectuer des mises à jour d'un appareil à l'autre.

 

kies doesnt show full contact for duplicates

Le logiciel Samsung Kies ne vous permet pas d'accéder à la totalité des informations de contact

Seulement le logiciel Kies de Samsung ne fonctionne pas correctement. Premièrement, et c'est le moindre de nos soucis en comparaison des problèmes qui nous attendent, la fenêtre de "résolution de conflit" du logiciel vous présente des contacts en doublon, vous demandant lequel conserver. Malheureusement, seul le début des informations de contact est visible et vous n'avez pas la possibilité d'accéder à la totalité des informations du contact sur votre téléphone ou ordinateur. Il est donc nécessaire soit de savoir, soit de deviner quel contact conserver. Bonne chance !

 

Mais au delà de cela persiste un problème absolument détestable. Alors que le logiciel semble fonctionner – donc synchroniser les contacts – le logiciel Kies supprime les informations de contact contenues dans les "notes". Avec 2500 contacts, il est difficile de vous dire combien ont été détruits par Kies. Celui-ci semble plus susceptible de supprimer des informations contenues dans les notes longues que dans les courtes mais je n'ai pas pu confirmer cela à 100% à l'heure actuelle. J'ai eu la chance à plusieurs reprises de me rendre compte qu'une note de contact importante avait été supprimée et de pouvoir la restaurer depuis une copie de sauvegarde. De plus, et cela peut sembler étrange, mais dans plusieurs cas les informations de contact ont été conservées sur le téléphone mais les notes ont été supprimées sur le Macbook. Il faut également préciser que cette suppression des informations contenues dans les "notes" ne se limite pas aux contacts récemment modifiés mais peut toucher n'importe lequel de vos contacts, y compris ceux qui n'ont jamais été modifiés après une première synchronisation (réussie) de vos contacts entre ces appareils.

 

Bien entendu, ce problème est insidieux puisque vous aurez toutes les raisons de penser que la synchronisation de votre Galaxy avec votre ordinateur s'est faite sans encombre. C'est seulement plus tard, alors que vos copies de sauvegarde de ces informations auront été écrasées, que vous vous rendrez compte que des données d'une importance capitale ont été perdues.

 

La seule solution que j'ai trouvée est de déplacer ces données importantes de la note de contact à un emplacement différent. Comme solution temporaire, j'ai dupliqué les informations capitales dans Evernote. Ce n'est pas une solution idéale, mais Evernote synchronise mes données entre les différents appareils, ce qui me permet d'accéder aux informations où que je sois, lorsque j'en ai besoin.

 

Merci Samsung. Votre logiciel est une exceptionnelle m...

 

 

J'ai réussi à mettre de côté les problèmes qui m'ont fait détester ce Galaxy S3. C'est un téléphone splendide, indéniablement. Certes, le placement des boutons n'est pas bien pensé, ce qui fait qu'il m'arrive fréquemment d'éteindre le téléphone contre mon gré, mais cela reste un bel objet.

 

D'un autre côté, il comporte de trop nombreux désagréments. Sans parler de la suppression des informations de contact ! Voici deux problèmes simples, étranges et agaçants.

 

Samsung Galaxy S3 error message

Samsung ne reconnaît pas la version installée de son propre logiciel, Kies.

Le premier étant que régulièrement, le logiciel Kies de Samsung ne trouve pas le S3 alors relié à mon ordinateur. Il semblait tout d'abord que cela venait du fait de démarrer Kies avant de connecter mon téléphone Galaxy, ou de brancher le téléphone avant de démarrer le logiciel Kies. En réalité ce n'est ni l'un, ni l'autre. Si votre Galaxy est parfois reconnu mais pas systématiquement, vous pouvez essayer ces quelques astuces :

  • connectez votre téléphone, puis démarrez Kies
  • démarrez Kies, puis connectez votre téléphone
  • redémarrez votre téléphone avant d'essayer de synchroniser
  • redémarrez votre ordinateur avant d'essayer de synchroniser

 

J'ai récemment remarqué un autre problème. Je travaillais tout à fait normalement après avoir synchronisé mon Galaxy. Je faisais juste quelques recherches sur internet, j'envoyais quelques emails, et je me suis alors rendu compte que mon Macbook Pro chauffait exagérément. C'était presque comme si je faisais du rendu vidéo poussant le CPU à 100% de ses capacités. J'ai donc fermé les principaux suspects – les nombreuses fenêtres de navigateur que j'ai l'habitude de laisser ouvertes en même temps. Sans succès. J'ai alors ouvert le gestionnaire des tâches du Mac, constatant que Kies, tout en haut de la liste, s'accaparait plus de 20% de mon CPU.

 

Une fois Kies fermé, mon système est revenu à la normale. Cela dit, ce problème n'apparaît pas dès que Kies est lancé – tout du moins pas sur mon système – mais après avoir synchronisé mon Galaxy S3.

 

Si vous remarquez que votre système est particulièrement lent ou peu réactif, pensez à Kies et fermez l'application. Cela devrait mieux fonctionner.

Samsung Galaxy S3, installation de Kies et mises à jour impossibles du firmware

C’est avec un papier et un crayon que je suis en train de rédiger ce message.

 

Les ingénieurs de Samsung viennent de m’offrir un voyage dans le temps… ils m’ont envoyé au début du XXe siècle. Voici comment ils ont fait…

 

J’avais fini par abandonner le logiciel Missing Sync, qui n’a d’ailleurs jamais fonctionné. Après une mise à jour d’Android, mon téléphone a commencé à réaliser qu’il ne pouvait plus se connecter à mon macbook. On dit souvent que “reconnaître que l’on a un problème, c’est déjà commencer à le résoudre”. En l’occurrence, on aurait dit que mon téléphone souhaitait trouver une solution aux problèmes de connectivité de mon macbook, ce qui m’a donné bon espoir concernant mon Samsung.

 

Kies install 2

Après quelques problèmes mineurs, l’installation du logiciel Kies s’est déroulée avec succès.

 

Mon téléphone a commencé par me dire où je pouvais télécharger le logiciel Kies. Certes, j’ai constaté que le programme d’installation avait quelques petits défauts (comme par exemple celui de me dire qu’il lui fallait une raison pour désinstaller le logiciel, alors même que j’étais en train de procéder à son installation). Il se trouve que je suis assez doué pour deviner ce que les logiciels veulent vraiment : j’ai deviné que le problème était dû au fait que le téléphone était connecté à mon macbook durant le processus d’installation. J’ai donc déconnecté le téléphone et recommencé l’installation depuis le début. N’aurait-il cependant pas été plus raisonnable que le logiciel d’installation trouve une solution de lui-même ou tout au moins, soit capable de détecter le problème et me dise de déconnecter le téléphone?

 

Mais finalement l’installation a fonctionné et j’étais content que mon ordinateur et mon téléphone soient désormais bons amis et puissent communiquer l’un avec l’autre.

 

Comme je suis dans l’informatique, la première chose que j’ai faite avec le nouveau logiciel Kies était de sauvegarder le contenu de mon téléphone, ce qui a fonctionné aussi – génial!

 

 

Deuxième étape: la synchronisation du téléphone. Et là encore, c’est problématique. Le logiciel Kies est assez vague concernant les informations à synchroniser, mais je peux supporter un peu d’imprécision. Je souhaitais (et je souhaite toujours) synchroniser avec mon macbook mes contacts, mon calendrier et mes tâches (mes données professionnelles basiques) ainsi que ma musique, mes photos et vidéos (mes données personnelles basiques).

kies import dialog

Kies est censé être capable d’importer votre bibliothèque itunes… sauf qu’il m’a dit qu’il ne trouvait aucune musique alors même qu’il était en train d’analyser et d’importer ma bibliothèque.

 

 

C’est vrai, j’aurais pu indiquer à Kies où était mon dossier itunes et il se serait chargé de l’indexation de toute ma musique dans la librairie Kies. Ignorons le fait que pendant tout le processus d’importation, Kies me disait qu’il ne pouvait pas trouver de musique, car je pouvais voir dans la barre d’état en bas de ma fenêtre qu’il était en fait en train d’analyser ma bibliothèque itunes. Le client lambda pourrait être un brin déconcerté … Ce logiciel Kies de Samsung fonctionne davantage comme un logiciel beta que comme une application aboutie.

 

Une bonne chose tout de même: le logiciel a cherché à vérifier qu’il y ait suffisamment de mémoire sur mon téléphone pour synchroniser mes photos et ma musique. Ce n’était pas le cas, et j’ai donc désélectionné ces articles et le reste s’est synchronisé correctement. Mission accomplie! Mes données professionnelles sont sur mon téléphone. C’est une bonne chose.

 

Kies savait qu’une mise à jour du firmware était disponible pour mon Samsung Galaxy S3 et m’a donné toutes les bonnes raisons possibles pour procéder à cette mise à jour, la plus importante étant de gagner en rapidité. Puisque le téléphone fonctionnait très lentement, j’ai lancé la mise à jour. J’ai alors vu apparaître une fenêtre de dialogue énumérant toutes les choses que je pouvais et ne pouvais pas faire pendant la mise à jour. Il était même indiqué que le téléphone ne pouvait pas être utilisé pendant la mise à jour (quelle surprise!) et que le processus pouvait prendre de 5 à 30 minutes ou plus, dans certains cas, selon la vitesse de connexion au réseau. J’aurais dû comprendre ce que cela signifiait. Mon firmware est en cours de mise à jour depuis 30 minutes et la mise à jour n’en est toujours qu’à 15%.

kies samsung firmware upgrade

En somme, Kies veut que je procède à une mise à jour impossible du firmware, suite à quoi il verrouille mon ordinateur.

 

Je serais tenté de laisser la mise à jour se faire mais comme je vous l’ai dit, j’écris sur une feuille de papier en ce moment. C’est parce que la mise à jour du firmware a également verrouillé tous les programmes de mon macbook. Tout continue de fonctionner en arrière-plan, mais seule la mise à jour du firmware peut fonctionner comme application active. En profiter pour écrire des emails ? Impossible. Écrire un message sur mon blog? Impossible. Éditer une vidéo? Idem. Regarder Samsung mettre à jour mon firmware pendant une heure? Oui! Heu, en fait, non. La mise à jour du firmware devra être remise à plus tard. J’ai du travail à faire. Honnêtement, à quoi pouvaient bien penser les ingénieurs de chez Samsung? Prendre en otage l’ordinateur d’un utilisateur pour mettre un téléphone à niveau?

 

J’ai annulé le processus de mise à niveau du firmware. En guise de bouquet final, la fenêtre de dialogue de Samsung m’a demandé "Souhaitez-vous terminer de mettre le firmware à niveau?" Pour une personne dont la langue maternelle est le français, la seule réponse possible est "Non, je ne souhaite pas terminer de mettre le firmware à niveau car vous avez déjà verrouillé mon ordinateur pendant 50 minutes et que la mise à niveau n’en est qu’à 20%. Je préfère renoncer maintenant." Je clique sur "non". La mise à niveau du firmware reprend de plus belle. Dernier fou-rire, je tente d’arrêter le processus de mise à niveau en cliquant sur "oui", terminez la mise à niveau du firmware, et celui-ci s’arrête immédiatement.

 

Ce téléphone est censé s’adresser au grand public. Mais Samsung a-t-il vraiment pris la peine de tester son logiciel avant de le commercialiser?

 

 

 

Samsung Galaxy S3 Reste Décevant – Pourquoi est-il si difficile à utiliser: Partie 2

Pour être honnête, je veux vraiment dire au monde combien je suis déçu. Mais le vrai problème n’est pas vraiment ma déception mais l’incroyable manque de considération que 2 très grandes entreprises montrent envers leurs clients.

Samsung est l’une des marques les plus importantes de smartphones dans le monde. Google a réussi là où Microsoft a échoué – construire un système d’exploitation pour smartphones. Mais ces deux entreprises se moquent de leurs clients!

Si vous avez un iPhone, quel que soit le moyen que vous employez pour synchroniser les données, Apple vous permet de le faire en vous donnant les bases. En téléchargeant iTunes, 90% des besoins du consommateur sont résolus. C’est simple et ça marche !

J’ai acheté un nouvel Android pour ma femme – elle aime bien Samsung et moi j’aime bien la puce Tegra de chez NVIDIA. Android comme système d’exploitation et Samsung comme fabricant étaient tous les deux nouveaux pour nous. Mais j’avais toujours entendu du bien d’ Android et l’interface avait l’air très bien dans le magasin. Apple avait déjà déterminé quelles pouvaient être les attentes des clients et j’ai donc supposé que Google était une entreprise assez intelligente pour gérer des .msdos basiques.

Dans un billet précédent j’avais dit que ni Google ni Samsung n’étaient capable de gérer des problèmes basiques, ce dont on devrait tous tirer des leçons. Ma femme n’attend pas grand-chose des outils informatiques qu’elle utilise, donc je souhaitais faire une sauvegarde de la configuration de départ. On aurait pu penser qu’il suffirait de connecter le nouveau téléphone à un Mac, mais s’attendre à ce que ce soit si facile de sauvegarder des informations existantes était trop en demander à Google et Samsung.

Avec un peu de travail et plusieurs heures passées à essayer plusieurs choses, l’Android File Transfer app, une solution très différente d’iTunes et qui rappelle un peu MSDOS, s’est mise à fonctionner. D’autres options légèrement plus élégantes que de copier des fichiers manuellement avaient toutes échoué. Mais ça a suffi à ma femme et j’avais d’autres choses plus importantes à faire.

Quelques semaines plus tard et pour des raisons sans rapport avec ceci, nous avons décidé de changer de téléphone. Pour moi, il s’agissait simplement de trouver une solution basique pour synchroniser mes données. En tant qu’utilisateur d’iPhone, on pourrait me considérer comme clientèle-cible de Samsung. Je pensais qu’il y aurait, cette fois, une meilleure solution. Je croyais même que mes rêves étaient devenus réalité quand une recherche sur google m’a dirigé sur Easy Phone Sync: génial, ils avaient même un accord avec Samsung! Sauf que vous ne pouvez pas télécharger le logiciel sur votre téléphone. Apparemment il est disponible sur l’UK Google store - OK, comment ça marche? Avec une adresse IP? Google ne se rend-il pas compte que les gens voyagent autour du monde? Il est impossible d’obtenir la version correcte et par conséquent je ne peux pas vous dire si le logiciel fonctionne ou non.

Mais je peux vous dire que Samsung et Google, qui ciblent les utilisateurs d’iPhone, ne possèdent absolument aucun outil de migration des données – et encore moins un outil gratuit. iTunes pour Google, ou plutôt gTunes en l’occurence, ça n’existe pas.

L’étape suivante consistait à chercher l’outil manquant, dont j’avais besoin. D’abord, j’ai pensé que je trouverais beaucoup d’options gratuites – mais c’était une cruelle illusion. Une recherche d’ «outils de synchronisation gratuits pour Android” permet d’obtenir de très nombreux liens... seule l’app téléphone est gratuite dans le Google store. L’app client pour votre PC ne sera pas gratuite. Après avoir regardé les résultats, j’ai choisi MarkSpace et leur produit "Missing Sync" – le nom vous en dit déjà beaucoup. Mais j’ai utilisé leurs logiciels il y a des années avec mon téléphone Treo et ceux-ci fonctionnaient très bien, donc comme il s’agissait de la solution la moins chère pour quelque chose qui devrait être gratuit de toute façon, j’ai payé pour le téléchargement.

Les bases du produit n’avaient pas changé beaucoup ces dernières années et l’installation n’était pas compliquée – il fallait pourtant télécharger de multiples apps «Fliq» sur Google Play, ce qui était pénible, mais tout a commencé à se synchroniser... notes, activités, calendrier, ...

Bien sûr l’une des choses les plus importantes à synchroniser, pour un téléphone, ce sont les contacts. Naturellement, ceux-ci ne se sont pas synchronisés. Plutôt que de vous ennuyer avec les détails, il me suffit de dire que de nombreuses recherches sur Google, une visite sur le MarkSpace Knowledgebase, et de nombreuses tentatives n’ont pas suffi à résoudre le problème. Au moment où j’écris, la demande d’assistance technique a été soumise au service-client et j’attends une réponse.

 

Et dire que j’ai payé pour ce logiciel...

 

Donc pour résumer je représente le client-cible numéro 1 pour 2 géants de l’informatique et ces entreprises ne m’offrent même pas les services et outils les plus basiques pour s’assurer que j’aie une excellente – c'est-à-dire simple et sans problème- première expérience de ce produit.

Je suis certain que chacun d’entre vous peut imaginer une solution simple et on devrait appliquer les mêmes principes à notre propre entreprise. Il s’agit non seulement d’offrir un excellent produit à ses clients, mais aussi de répondre à leurs besoins basiques – surtout au début pour leur donner une bonne première impression.

Si deux entreprises très intelligentes comme Google et Samsung peuvent être aussi négligentes, on devrait y songer quelques minutes et en tirer quelques leçons pour réévaluer notre service-clients.

Pourquoi le Galaxy S3 de Samsung est-il si difficile à utiliser?

On dirait que Google a encore bien du chemin à parcourir pour rattraper Apple.

 

Ca ne devrait pourtant pas être si difficile que ça…

Le Samsung est un très beau téléphone. Belle sensation, appareil léger, et à première vue je me suis dit “il a l’air très bien”.

Surgit ensuite le problème de l’installation. Je travaille dans l’informatique. J’utilise des iPhones depuis des années. Je veux juste pouvoir configurer le téléphone pour sauvegarder le contenu de mon Mac et y entrer de la musique, des photos, et mes contacts.

C’est impossible. Même lorsque je vais sur le site de Samsung j’obtiens des conseils comme celui-ci:

1. Connectez votre appareil Samsung à votre ordinateur (PC ou Mac) à l’aide du câble USB. Si c’est la première fois que vous connectez votre appareil à votre ordinateur, les drivers seront téléchargés automatiquement. 2. Sur votre appareil Samsung, allez sur Applications > Paramètres > Réseau et sans fil > Utilitaires USB.

Dès la deuxième étape, c’est un échec car il n’y a pas d’option “Utilitaires USB”. Ce qui n’est qu’un des problèmes amusants que l’on rencontre avec ce beau téléphone.

 

Comme je l’avais dit:

Ca ne devrait pas être difficile... mais c’est vraiment, péniblement difficile.

 

Créons-nous souvent des situations similaires pour nos clients ? S’assurer que nos clients aient une bonne expérience de nos produits – surtout au début – devrait être l’une de nos priorités absolues.

 

Remettons-nous au travail...

Au cours d'une journée normale, je rencontre de nombreuses situations qui n'ont pas toujours de rapport avec nos activités professionnelles, mais il peut toujours être utile de partager nos expériences et nous donner des conseils. C'est pour cette raison qu'"en aparté" a été mis en ligne sur CADplace

Lun Mar Merc Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31